CHU de Limoges

Activation du "plan blanc" pour cause de pénurie de lits

Brève
06/10/2022

Manifestation dans le quartier des hôpitaux en juin 2020

Depuis ce mercredi 5 octobre, la direction du CHU a activé le plan de crise dit "plan Blanc" qui permet, entre autres mesures, de déprogrammer des hospitalisations et des interventions dans les différents services de l'hôpital. Il avait été activé pour la dernière fois en juin en prévision d'un afflux de patients pendant l'été !

Comme le dit lui même le directeur-adjoint du CHU, il n'y a pas en ce moment de situation sanitaire "particulière" avec afflux de patients . Mais voilà, en raison du manque de lits disponibles, non seulement au CHU, mais dans tous les hôpitaux du territoire, les urgences sont engorgées par le nombre de patients qui ne peuvent être hospitalisés ! Déjà les 30 et 31 aout, un patient âgé a du passer 27h sur un brancard dans les couloirs des urgences avant qu'on lui trouve un lit !

Le sous-directeur se veut rassurant , les déprogrammations décidées ne seraient pas dangereuses pour les patients, ce serait juste... "de l'inconfort" ! Et d'attribuer les importantes fermetures de lits au départ du personnel qui n'aurait pas supporté la pression durant la pandémie !

La vérité, c'est que les suppressions de postes et les fermetures massives des lits hospitaliers sur tout le pays ont commencé bien avant la pandémie : 4900 en 2017, 4200 en 2018, 3100 en 2019, 5700 en 2020, 4300 en 2021. Le gouvernement se sert de tous les prétextes pour continuer cette politique d'économies qui impose des conditions insupportables au personnel et met en danger la vie des patients.

Les dernières brèves