LGV Sud-Ouest

Arnaque à grande vitesse

Brève
30/11/2019

SNCF Réseaux poursuit devant les tribunaux les agglomérations de Pau, Montauban, Mont-de-Marsan, La Rochelle ainsi que les départements des Pyrénées-Atlantiques, du Lot-et-Garonne qui refusent de payer le solde de 80 millions des sommes prévues pour la LGV. On les comprend : la LGV qui était promise aux administrés de ces collectivités locales, s'arrête depuis 2017 à Bordeaux et l'extension vers Toulouse ou l'Espagne est plus qu'hypothétique.

Que l'argent public vienne des collectivités ou de la SNCF, il y en a un qui rigole, c'est Vinci, constructeur et concessionnaire pour 50 ans de la ligne, et dont les actionnaires s'engraissent en faisant payer des péages aux trains, en réalité aux 20 millions d'usagers annuels.

Les dernières brèves