Evacuation du CRDP de Limoges

Aucun répit pour ceux qui fuient la misère et la guerre !

Brève
14/06/2019

Pancartes dans une manif de soutien

Mercredi 12 juin, les forces de l'ordre ont procédé à l'évacuation des 80 migrants hébergés à l'initiative de "Chabatz d'entrar" dans les locaux de l'ex-CRDP près de la faculté des lettres. Cette évacuation a fait suite à un jugement du tribunal en faveur du Conseil Régional « de gauche » et après que la mairie « de droite » refuse elle aussi de mettre à disposition un local lui appartenant..

Ils ont été en majorité transportés à une trentaine de km, à Saint Junien et installés dans les locaux d'un EHPAD désaffecté. Malgré les promesses de "bons de transport" pour le TER, les enfants scolarisés à Limoges ne finiront pas l'année scolaire , c'est évident...

Trimballés de squats en hébergements d'urgence ne valant pas mieux que les squats, ces femmes et ces hommes et leurs enfants, qui ont déjà vécu l'enfer avant d'arriver jusqu'ici, ont droit à se poser . Pour les loger de manière pérenne, Il y a largement assez d'appartements libres, de locaux corrects inoccupés à Limoges tout le monde le sait !

Les riches qui déplacent leurs capitaux sur la planète et se déplacent eux -même de villas en riads peuvent s'installer où ils veulent sans problème ! Les pauvres eux sont des "migrants" encombrants ! Pour nous les travailleurs, ce sont nos semblables, nos soeurs et frères de classe, avec eux nous avons à nous battre pour imposer le droit de circulation et d'installation pour tous les opprimés !