Gironde

CAF : c'est la lutte

Brève
16/02/2019

A la CAF de la Gironde, les employés  en ont ras-le-bol,  de leurs conditions de travail,  des salaires qu’on leur paye. Ils sont mobilisés depuis la journée de grève interprofessionnelle et intersyndicale dans la Sécurité Sociale le 29 janvier 2019. Le matin du jeudi 14 février, ils étaient un groupe impressionnant rassemblé devant le siège, à Bordeaux-Lac.

La diminution des effectifs est telle que la Caf 33 connaît un retard jamais connu jusque-là. La plateforme téléphonique est saturée par les appels de réclamation.  Pour avoir le temps de traiter les dossiers en retard, les accueils du public sont de plus en plus fréquemment fermés. La récente décision de Macron d’élargir les bénéficiaires de la prime d’activité n’a fait que rajouter une tâche de plus en urgence. 

Ce qui a révolté les employés, c’est de découvrir que la Caf 33 avait dégagé l’an passé un excédent budgétaire de plus de 300 000 euros économisés sur leur dos. Donc ils revendiquent d’avoir des rémunérations décentes. Ils viennent d’apprendre que la Sécurité Sociale s’est décidée à leur payer une prime « bas salaires » de … 70 € bruts.  N’étant pas des pigeons, ils ne sont pas disposés à se satisfaire de miettes. La lutte continue.