Bureau de poste de Soubise (Charente-Maritime)

Chronique d’une mort annoncée ? Pas sûr…

Brève
28/05/2019

Samedi 25 mai au matin, il y avait une longue file d’attente devant le bureau de poste de Soubise pour apporter un soutien à la postière du bureau. Cela faisait suite à la réunion publique de lundi 20 mai, organisée par la mairie, qui a rassemblé 70 personnes, très inquiètes de la disparition de leur bureau de poste.

À l’origine, le projet de la poste de fermer le bureau pendant les vacances d’été, en pleine période touristique, a suscité bien des inquiétudes parfaitement justifiées vu la politique de la Poste partout en France : les fermetures ponctuelles, obligeant les usagers à trouver d’autres solutions, servent à préparer la fermeture tout court.

La Poste prétend qu’à Soubise, bourg d’environ 3 000 habitants, l’activité du bureau ne serait que de 13 heures par semaine, sur une amplitude de 30 heures hebdomadaires. Le maire de la commune lui-même dit que « ces chiffres sont, bien sûr, ceux de la Poste et il est impossible de les contrôler ». Et c’est bien cela qui est inadmissible : la Poste décide, sur ses seuls critères de rentabilité financière, de s’en prendre à un service public utile à la population, sans tenir le moindre compte des intérêts des postiers et des habitants.

Mais, pour le moment, la mesure ne passe pas et d’autres actions sont prévues.

Les dernières brèves