Châteaubernard/Cognac (Charente)

Combattre le plan de licenciements de Verallia

Brève
15/06/2020

Les patrons de l’usine Verallia (ex-Saint-Gobain) qui fabrique des bouteilles veulent supprimer 80 emplois à Cognac et 130 dans le pays. On estime qu’avec les emplois indirects, ce sont 320 emplois qui risquent de disparaître dans le Cognaçais.

Rien à voir avec la crise sanitaire. Les patrons ne veulent pas investir et reconstruire l’un des fours et disent vouloir rentabiliser en « s’adaptant au marché français » qui serait en recul.

Pourtant, selon un militant syndical, le groupe Verallia a affiché un résultat net de 123 millions d’euros en 2019 et cent millions d’euros ont été distribués aux actionnaires.

Les travailleurs se mobilisent par une assemblée générale jeudi 18 juin, à 10 h, aux portes de l’usine.

L’argent existe bel et bien. Et s’il était vrai qu’il y a moins de production à effectuer, il faut imposer que chaque travailleur garde son emploi et son salaire, en prenant sur les bénéfices patronaux pour répartir le travail.

Les dernières brèves