Hôpital de Bayonne

Coronavirus : à quoi, à qui sert l'État ?

Brève
21/04/2020

A l'hôpital de Bayonne, depuis le 7 avril, c’est à partir de sacs de cuisine ou de drap de brancard qu’une trentaine d’agents administratifs, de cuisiniers, de jardiniers travaillent pour confectionner 3 à 400 blouses par semaine en prenant sur leur temps de repos ou leurs heures de réserve. Et c’est pareil dans beaucoup d’hôpitaux, le dévouement, la débrouillardise des hospitaliers supplée à la carence de l’Etat.

Il y a quelques semaines encore, les autorités riaient au nez des hospitaliers qui dénonçaient la misère de l’hôpital. Elles en ont même fait rosser certains par la police. C’est clair, l’Etat n’est pas organisateur de la défense de l’intérêt général, il est l’instrument de la domination des riches. De fait, les hospitaliers de Bayonne s’en passent dès à présent, et quand les travailleurs prendront tout le pouvoir ça n’en ira que mieux.

Les dernières brèves