Limousin

Covid 19 et prisons surpeuplées : une catastrophe annoncée !

Brève
23/03/2020

La maison d'arrêt de Limoges datant du XIXème siècle !

Dimanche après midi, une mutinerie de 200 détenus sur les 600 de la prison d'Uzerche en corrèze a éclaté, un bâtiment a été incendié, des gendarmes et des membres de la sécurité pénitentiaire sont intervenus durant toute la nui et 12 détenus ont été hospitalisés.

Un début de mutinerie a  également éclaté à la maison d'arrêt de Limoges dimanche soir 22 mars : pour protester contre l'interdiction des parloirs et angoissés par leurs conditions sanitaires, une vingtaine de détenus ont refusé de regagner leurs cellules, ce qu'ils ont finalement fait devant l'intervention de la police.

En France , le taux d'occupation des établissements pénitentiaires est de 116 %, et de 138 % dans les maisons d'arrêt. Le nombre de détenus à Limoges est bien sûr fluctuant mais la maison d'arrêt de Limoges est la plus surpeuplée de la Nouvelle Aquitaine : en mai 2019 par exemple elle avait un taux d'occupation de 220% pour les hommes et 190% pour les femmes avec une dizaine de cellules abritant 3 détenus !

Un détenu de la prison de Fresnes est mort lundi 16 mars du Covid-19. En prison, l'épidémie de Covid-19 risque de se propager comme une traînée de poudre. Et la ministre de la Justice a beau promettre « 100 000 masques », cela ne mettra pas fin à la promiscuité ni aux conditions sanitaires déplorables.

Cela fait des années que la France est régulièrement condamnée pour l'état de ses prisons, sans que rien ne soit fait. Les détenus risquent de le payer de leur santé, et peut-être de leur vie.

Les dernières brèves