CHS Cadillac (Gironde)

En grève contre le sous-effectif

Brève
26/09/2020

Jeudi 24 septembre, les agents de l’hôpital de Cadillac étaient en grève, et plus d’une vingtaine d’entre eux se sont rassemblés devant le portail de l’Unité des Malades Difficiles (UMD).

Partout, dans tous les services, le sous-effectif pèse sur les conditions de travail et sur les conditions de soins apportés aux patients. C’est chaque jour du bricolage : avec l’appel à des retraités ou à des intérimaires, avec des collègues qu’on retire sur un service pour envoyer boucher un trou dans un autre service, avec des appels insistants pour nous faire venir sur nos jours de repos… Nombre d’entre nous expriment leur ras-le-bol de ces conditions de travail, leur épuisement. En témoignent le nombre de plus en plus grand de collègues qui sont arrêtés en maladie.

Mais pour le directeur, il n’y a pas de problème : lors de l’entrevue mercredi 23 avec la CGT, il a déclaré que les chiffres ne prouvent rien, qu’il fallait prouver qu’il y avait vraiment épuisement ! Pour toutes nos revendications, c’est une fin de non-recevoir. Le directeur a peut-être changé, mais ce sont toujours les mêmes méthodes.

Comme le font tous les nouveaux directeurs, il a promis de faire un tour dans les services. Nul doute qu’il y recevra un accueil à la hauteur de son mépris.

Les dernières brèves