Bordeaux

Etudiants en lutte contre la précarité

Brève
18/11/2019

150 étudiants ont bloqué ce lundi l'université de lettres Bordeaux Montaigne. Après l'immolation de Anas, étudiant à Lyon, ils ont voulu à leur tour dénoncer la précarité dans laquelle la société maintient toute une partie de la jeunesse estudiantine. Bourses insuffisantes en nombre et en argent, logements insalubres aux loyers abusifs, APL amputées, travaux forcés en plus des études, prostitution pour arriver à manger, la vie est dure pour les jeunes issus des couches populaires quand les parents n'ont pas les moyens d'aider, eux-mêmes étant souvent en difficulté, frappés par le chômage, les temps partiels, les bas salaires. C'est cette précarité qu'a voulu dénoncer Anas à Lyon, et qu'ont voulu à leur tour dénoncer les étudiants de Bordeaux. Réunis en assemblée générale, ils se sont promis de faire entendre leur colère auprès des leurs mais aussi de rejoindre les manifestations ouvrières du 5 décembre, conscients que leur sort est lié à celui des travailleurs.

Les dernières brèves