Limoges

La chasse aux migrants continue

Brève
11/07/2019

Ce jeudi 11 juillet, au petit matin, des policiers, dont certains de la BAC, ont brisé les cadenas de l'hébergement de migrants Avenue de la Révolution.

Après leur expulsion des locaux proches de la faculté des lettres, une partie des migrants a été transportée dans un EHPAD désaffecté à Saint Junien, 50 ont été hébergés dans d'anciens locaux de l'EDF par le collectif de soutien "Chabatz d'entrar". C'est là que les policiers ont fait violemment irruption sous prétexte de contrôler leurs identités.

Il est probable qu'ils vont de nouveau être expulsés ! Ces travailleurs qui ont fui la misère et la guerre cherchent un toit, un travail pour vivre et élever leurs enfants. Ce sont nos frères de classe. Ne tolérons plus que l'Etat les chasse sans répit !

Les dernières brèves