SNCF

La direction veut se venger de la grève des cheminots

Brève
16/10/2018

Un cheminot du Pays basque  est convoqué à un conseil de discipline le 17 octobre à Bordeaux. La direction de la SNCF envisage clairement une radiation des cadres, un licenciement.

La direction accuse ce camarade d'avoir, en juin lors d’une manifestation en gare de Saint-Jean de Luz, ceinturé et trainé sur plusieurs mètres une cadre SNCF. Le rapport de police ne rapporte rien là-dessus, le constat d'huissier ne constate rien et de nombreux témoins n'ont remarqué aucun comportement violent. Alors que le délai maximum réglementaire est de 48 heures,  le prétendu accident du travail de la cadre a été déclaré 14 jours après.

Le dossier est complétement vide. Cette accusation est infondée. Elle s’ajoute à une longue liste de cheminots grévistes menacés et sanctionnés pour leur activité syndicale à la suite du mouvement de grève.

Des rassemblements de soutien d'envergure ont déjà eu lieu à Bayonne et Bordeaux. Soyons nombreux le 17 octobre 2018 à partir de 12h en gare de bordeaux pour manifester notre colère et notre soutien à ce camarade.