Manifestation du 8 mars à Bordeaux

La police matraque

Brève
12/03/2019

Le 8 mars, à Bordeaux, à l’occasion de la journée internationale de la lutte pour les droits des femmes, plus de 800 manifestantes ont participé à une marche de nuit non mixte.

Mais cette manifestation pacifique s’est heurtée à une violence policière démesurée : bombes lacrymo, grenade de désencerclement ayant blessé au pied une manifestante, et même une arrestation.

Après la dispersion de la manifestation, trois femmes ont été arrêtées sans raison avec un dispositif policier disproportionné : policiers cagoulés, armés de LBD (flash-ball) et de chiens surexcités.

Alors que le gouvernement prétend lutter contre les violences faites aux femmes, c’est aux violences policières qu’elles ont été confrontées.

Les dernières brèves