Autoliv-Isodelta (Poitiers – Vienne)

L'argent public versé… pour licencier !

Brève
18/11/2019

Le président PS de la région Nouvelle-Aquitaine se pencherait donc au chevet d'Autoliv-Isodelta, usine régulièrement touchée par des suppressions de postes, dont 110 dernièrement, en envoyant un vice-président chargé de la restructuration économique. Pas moins !... Gageons que cet envoyé spécial ne va pas réclamer le remboursement des centaines de milliers d'euros annuellement perçus par Autoliv-Isodelta, versés par l’État au titre du CICE (Crédit impôt compétitivité emploi), soi-disant pour préserver l'emploi.

Ce dispositif, mis en place par le précédent gouvernement PS de Hollande, et poursuivit par celui de Macron, consistait, les années passées, à verser – à fonds perdus – des subventions au grand patronat et s'est transformé, en 2019, en exonérations de cotisations sociales permanentes pour celui-ci, à hauteur de 20 milliards d'euros.

Les gouvernements se succèdent et poursuivent la même politique au service des capitalistes.

Les dernières brèves