Bordeaux et métropole

L'envolée des loyers

Brève
04/02/2020

Sur l'agglomération bordelaise, les prix du locatif privé s'envolent. +10% rien que pour 2019 quand il y a changement de locataire, selon un site de location. L'une des raisons en est la spéculation immobilière effrénée, favorisée par le manque criant de logements sociaux. Une situation qui va encore s'aggraver car la programmation de ces logements sociaux a reculé de 25% l'année dernière. En Gironde, 40 000 des 50 000 demandes de logement social n'ont pas été satisfaites l'année dernière. Seulement une demande sur cinq a abouti ! Ce qui fait que nombre de travailleurs de la région n'ont pas d'autre choix que de se tourner vers le privé, où le prix du loyer au mètre carré est maintenant le double de celui du parc social !

Le logement social est en berne car les élus locaux mettent de plus en plus de freins aux constructions de logements sociaux, les limitant aux 20% des constructions nouvelles. L'autre raison en est la baisse des crédits étatiques. Les politiciens qui gouvernent au niveau local comme au niveau national mettent les travailleurs sous la coupe des spéculateurs, des promoteurs immobiliers et des trusts du BTP. Il faudra imposer à ces profiteurs non seulement la réquisition des logements et des bureaux vides mais aussi qu'ils embauchent des ouvriers, des ingénieurs, des architectes nécessaures pour construire des logements en nombre, et à prix coûtants.

 

Sur le même sujet