Politique agricole commune (Charente-Maritime)

Les aides vont aux plus gros

Brève
25/02/2019

À l’occasion du salon de l’agriculture, la presse régionale publie la répartition des aides européennes versées au nom de la PAC. Sans surprise, 33 grosses sociétés touchent plus de 100 000 € d’aide chacune alors que le quart des 5 200 bénéficiaires touchent moins de 6 200 €, sur les 110 millions versés en Charente-Maritime.

Mais c’est pire encore chez les voisins. Ainsi en Gironde, sur 95 millions d’euros d’aide, un quart des 4 000 bénéficiaires touchent moins de 3 500 € alors que cinq gros pinardiers touchent plusieurs millions chacun. Sans parler des champions, Lactalis : 21,5 millions d’euros d’aide à l’échelle nationale, et la Sucrière de La Réunion, qui porte bien son nom avec 31,5 millions.

L’Union européenne, comme l’État français au service des plus riches, laisse mourir les petits agriculteurs, et fait payer aux travailleurs les aides aux plus gros.