Autoliv (Poitiers – Vienne)

Les dividendes avec la peau des travailleurs

Brève
12/11/2019

La direction de l'usine Autoliv, située à 15 km de Poitiers, et produisant des volants pour l'industrie automobile vient d'annoncer 110 suppressions de postes.

L'usine poitevine fait partie de la multinationale américano-suédoise éponyme qui affiche des centaines de millions de dollars de bénéfices annuellement. Pour les neuf premiers mois de 2019, si les 307 millions de dollars de profits du groupe accusent une baisse de 163 millions par rapport à la période similaire de 2018, c'est principalement dû à une amende de 210 millions que ce groupe capitaliste doit payer pour avoir formé un cartel avec d'autres groupes du secteur. Cette entente, visant à maximiser leurs profits, avait été dénoncée par un groupe concurrent y participant pourtant, dans l'espoir d'échapper à l'amende, au demeurant bien minime par rapport aux sur-profits engrangés grâce à cet accord.

La direction poitevine argue du rétrécissement du marché automobile pour justifier son plan. Les actionnaires du groupe, quand à eux, se sont versés, jusqu'à fin septembre, 163 millions de dollars de dividendes (en légère hausse par rapport à l'an passé). Quels que soient les arguments des patrons, invérifiables de toute façon par les travailleurs, cette nouvelle casse des emplois est inacceptable !

Les dernières brèves