La Souterraine (Creuse)

Liberté de circulation et d’installation pour tous

Brève
01/12/2018

Vendredi 30 novembre, plus de 150 personnes se sont rassemblées à la Souterraine à 13 h devant les locaux de l’association des « Amis de Traces de pas » pour empêcher une famille macédonienne de se rendre à la gendarmerie où elle devait se rendre pour être envoyée en centre de rétention à Paris.

Cette famille qui avait fait une demande d’asile, se rendait toutes les semaines à la gendarmerie. La semaine dernière, elle s’est vu remettre une mesure d’expulsion sans même la présence d’un traducteur, sans que personne de l’association qui l’héberge depuis plus d’un an ne soit mise au courant.

Heureusement elle a pu compter sur la mobilisation du maire et des habitants de la Souterraine, des parents d’élève de l’école où une des deux filles de la famille est scolarisée.

Pour tout le monde, il est évident que cette famille a toute sa place ici et doit avoir ses papiers pour cesser de vivre dans la crainte.