Ligne Saintes-Royan

Malfaçons d’Eiffage, retards pour les usagers

Brève
31/12/2018

Une gare supprimée sur la ligne Saintes-Royan

Depuis quelques mois, des tronçons de la ligne Saintes-Royan sont limités à 40 km/h. Les trains sont en retard pour les correspondances et des jeunes ne peuvent plus se rendre en train à leur lycée.

D’après le journal Sud-Ouest, la responsabilité incombe aux malfaçons des récents travaux de rénovation, payés 35 millions d’euros sur fonds publics (région et département pour 89 %), et sous-traités à Eiffage par SNCF-Réseau. Les rails neufs sont tordus à cause d’un « blocage précoce » lors de la pose alors que le serrage aurait dû être progressif.

La SNCF depuis des années se débarrasse des cheminots qui faisaient ce travail, et sous-traite ses activités à des groupes privés qui imposent de faire cela vite fait-mal fait, afin de s’engraisser encore plus d’argent public. Un symptôme parmi d’autres de la putréfaction de la société capitaliste.