Hôpital psychiatrique de Cadillac

Mouvement de colère contre le sous-effectif

Brève
17/12/2019

Depuis mardi 10 décembre, les agents de l’UMD de l’hôpital de Cadillac bloquent toutes les entrées, sauf cas d’urgence. Plus d’une cinquantaine de collègues sont mobilisés et ils se retrouvent chaque jour en permanence une quinzaine devant l’hôpital, chacun venant avant ou après l’embauche ou sur leur temps de repos. Le mouvement est soutenu par la majorité des collègues.

Cela fait des années que les conditions de travail se dégradent sur l’hôpital avec un sous-effectif récurrent. Les non-remplacements de collègues en arrêt ou partis à la retraite sont la règle, et quand il y a un remplacement, cela se fait avec des renforts pris sur d’autres services au détriment de ceux-ci ou en faisant appel à des intérimaires ou même des retraités. On ne compte plus les arrêts maladie, les départs parmi le personnel. Les agents mobilisés dénoncent cette dégradation qui a aussi pour conséquence une dégradation des soins apportés aux patients, avec toutes les conséquences que cela peut avoir dans un hôpital psychiatrique.

Les dernières brèves