Incinérateur Soval (Échillais, Charente-Maritime)

Plastique et métaux dans le compost agricole

Brève
07/03/2021

Le groupe Soval, filiale de Veolia qui exploite l’incinérateur d’Échillais, propriété du Syndicat intercommutautaire (SIL), a vendu comme compost à des agriculteurs, 5 € la tonne, des centaines de tonnes de déchets non conformes, issus d’un « tri mécano-biologique » (TNB) préalable à l’incinération. Ces déchets dépassaient largement des normes pourtant bien permissives.

Alors que la préfecture a interdit en 2018 cette technique du TNB, Soval s’appuie sur des recours juridiques pour continuer à produire ces prétendus composts agricoles.

Le groupe Soval est incapable de trier les déchets comme il l’a prétendu pour obtenir un marché lucratif, mais tout à fait capable de faire payer, avec la complicité du SIL et de l’État, les agriculteurs, les usagers par la taxe sur les ordures… et peut-être de mettre en danger les consommateurs.

Les dernières brèves