Tulle (Corrèze)

Risque de licenciement pour une factrice

Brève
17/10/2019

Devant la direction courrier de Limoges

Pour avoir signé elle-même une prise en charge de colis afin de rendre service à une personne âgée et avec son aval, Sylvie, factrice à Tulle et âgée de 59 ans était mise à pied le 4 octobre par sa hiérarchie.

Une pétition de soutien qui a circulé dans les communes où elle livre le courrier a déjà recueilli 6800 signatures et ce mercredi 16, un rassemblement de plus d'une centaine de personnes sont venus la soutenir avant son départ pour un entretien préalable avec la direction régionale de Limoges où un certain nombre de ses collègues l'ont accompagnée.
A la direction régionale, on lui a signifié qu'elle allait être convoquée devant un conseil de discipline qui allait décider d'une sanction pouvant aller du blâme avec inscription au dossier jusqu'au licenciement pur et simple.

De "réforme en réorganisation", il faut faire toujours plus avec moins : il faut aller toujours au plus vite quel que soit l'âge ou la situation de l'usager, alors c'est la débrouille pour effectuer les tâches dans le temps imparti.

La dégradation continuelle des conditions de travail, c'est le lot de tous les travailleurs ceux du public comme ceux du privé. Pour les directions comme pour le patronat, il n'y a qu'un seul objectif, accroître la compétitivité et au moindre problème le couperet tombe !

Les dernières brèves