Angoulême (Charente)

Schneider à la manœuvre pour faire reprendre le travail

Brève
03/04/2020

Après un arrêt complet des deux usines Schneider Electric à Angoulême et à l’Isle d’Espagnac, les directions font reprendre le travail vaille que vaille, pour le moment à une centaine de travailleurs (sur un millier d’habitude). Beaucoup de travailleurs ne veulent pas revenir, d’autres gardent leurs enfants. Quant à ceux qui sont dans l’usine, certains ne cachent pas qu’ils travaillent la peur au ventre.

Et en effet, dans une situation où l’épidémie s’étend, en rapprochant des travailleurs, en les faisant manipuler des pièces produites ensemble, les patrons font courir un risque terrible aux ouvriers, mais aussi à tout l’environnement social, dans le même temps où toute la population est soumise à l’obligation de confinement. Ce deux poids-deux mesures, les travailleurs ne peuvent pas l’accepter. Il y va de leur vie.

Les dernières brèves