La Rochelle (Charente-Maritime)

SNCF : Voleur de grand chemin… de fer

Brève
08/07/2019

Depuis le 9 mai, sous prétexte de simplifier ses tarifs TGV, la SNCF les a alignés par le haut, sur les tarifs heures de pointe, et en catimini. Ainsi l’aller simple La Rochelle-Paris, qui coûtait 80 € en heures normales, passe à 94 € quelle que soit l’heure, soit une augmentation de 17,5 %. Les tarifs réduits (famille, abonnés, etc.) augmentent dans la même proportion.

La SNCF argue que c’est moins cher si on achète les billets à l’avance, mais ce n’est pas forcément vrai au final car en cas d’imprévu l’échange de ces billets est payant.

Voudrait-elle aussi nous inciter à utiliser le train intercité qu’elle rétablit entre La Rochelle et Paris-Austerlitz (2 allers par semaine, trajet de 5 h 25 min)…mais sous forme de trains de jour, car elle se refuse à rétablir les trains couchettes supprimés il y a quinze ans ?

Par quelque bout qu’on prenne le problème, elle veut surtout que chaque train lui rapporte plus. Cette logique de profits rend la SNCF incapable d’offrir au plus grand nombre les conditions de voyage d’il y a vingt ans.