Chemins de fer

Voie ouverte à la privatisation et à la concurrence capitaliste

Brève
13/01/2022

Le tronçon TGV Tours-Bordeaux est sous la coupe de Vinci. Deux de ses filiales, l’une Mesea pour la maintenance et l’autre Lisea pour l’exploitation de la ligne, s’activent pour exploiter le filon de grands travaux coûteux. Le but est de créer des infrastructures mises à la disposition de sociétés qui veulent s’introduire dans le rail. Cela se fait en collaboration avec la région dirigée par les socialistes. Le vice-président chargé des transports est venu sur place en Charente soutenir le projet.

Dépeçage du transport ferroviaire, privatisations, avec la complicité de politiciens socialistes ou de droite, vont donc bon train.

Les dernières brèves