Centre presse :  La voix des travailleurs

Article de presse
29/05/2021

(Photo Jean-André Boutier)

Extraits

Guillaume Perchet, tête de liste Lutte ouvrière, est convaincu depuis ses années lycée que seuls les travailleurs peuvent « sortir la société de la misère ».

...

Celui qui a rejoint Lutte ouvrière à 18 ans en est toujours autant convaincu: « La force qui peut changer les choses, c'est la classe des travailleurs. Il faut qu'elle prenne le pouvoir pour réorganiser la société, la sortir de la misère. »
Pour Guillaume Perchet, la crise sanitaire a révélé plus que jamais le rôle capital de ces « millions de petites mains qui font tourner la société et qui n'en profitent pas. Mais s'ils s'unissent, ils pourraient changer le monde. »

« On n'est pas des marchands de tapis »

Arrivé dans le Bordelais en 1999, il s'est présenté plusieurs fois aux élections municipales à Mérignac ainsi qu'aux dernières élections régionales. Si son discours semble entendu par les électeurs qu'il rencontre, il concède que cela ne se traduit pas dans les urnes. « C'est un vote de conviction, on ne vend pas du rêve, on n'est pas des marchands de tapis. On ne dira jamais, voter pour nous, on changera les choses... Il n'y a pas de sauveur. Il faudra qu'on lutte. »

 

Florence Vergne, Centre presse

Lire l'article en ligne