Toulouse

Cari Oref : répression anti-syndicale

Brève
28/04/2022

Une militante CGT, déléguée du personnel, membre du bureau de l’UD et secrétaire de l’UL Toulouse Sud est licenciée de l’association Cari Oref, association financée principalement par le Conseil régional d’Occitanie.

Cette militante est licenciée après avoir émis des alertes pour des comportements sexistes et racistes envers plusieurs salariés dont elle-même. En réalité on lui reproche simplement son travail syndical trop hostile à la politique de la nouvelle direction, en matière de salaire et de comportement envers les salariés. Pour le directeur de l’association en la licenciant, il s’agit de faire taire toute contestation : « silence dans les rangs ! ». Quant à la présidente socialiste du Conseil régional, qui s’est abstenu, elle s’en lave les mains.

Une preuve de plus que les comportements patronaux anti-ouvriers et anti-syndicaux peuvent exister quand de prétendus « socialistes » sont aux manettes. C’est notamment ce qu’ont affirmé les participants au rassemblement de protestation du 21 avril.

Les dernières brèves