Figeac (46)

Une semaine de grève à UTC-Ratier pour les salaires !

Brève
27/06/2022

Depuis vendredi  17 juin plusieurs centaines de salariés sont en grève ou débrayent régulièrement pour une augmentation de salaire de 300 euros  bruts par mois.

L’entreprise Ratier-Collins-Aerospace  de Figeac dans le Lot compte actuellement environ 1500 personnes. Elle fabrique des systèmes aérospatiaux  - hélices, trains d atterrissage, cockpits, …-

 Le vendredi  17 juin plus de 250 salariés ont débrayé pour demander des comptes et attendre la réponse du PDG. Celui-ci a évoqué alors une prime … Les salariés ont alors décidé une grève illimitée à partir du lundi matin suivant pour 300 euros bruts. Le lundi 20 juin  à 7 h 30 plus de 300 salariés ont répondu présent au rassemblement  et se sont mis en grève.

La grève est reconduite pour le mardi et le mercredi.  150 salariés déterminés se retrouvent toute la journée dans l’usine. Une partie des personnels (environ 400 travailleurs) participe au rassemblement du matin pendant deux heures.

Jeudi et vendredi, après le rassemblement du matin, les salariés en grève ont occupé le rond-point d’entrée de la ville qui dessert l’accès à l’usine et à la ville : ralentissement des voitures, des camions de livraison, distribution d’un tract d’information  aux automobilistes et aux commerçants de la ville.

Vendredi  24 les salariés grévistes, environ 300 au rassemblement, ont demandé de discuter des salaires au représentant de la direction. Pour elle, pas question de discussion sur les salaires : seule la prime doit être discutée. Les salariés en grève ont décidé de poursuivre la grève lundi 27.

Pour l’usine de Figeac le groupe a réalisé 40 millions d’euros de bénéfices nets environ, en moyenne ces dernières années. Un peu plus de 8 millions d’euros ont été versés aux actionnaires en moyenne et 25 millions  en 2021 ! Alors oui, les salariés grévistes de Ratier ont raison d’exiger une augmentation de salaire.

 Et ils ont compris que la seule façon pour faire plier le patron, c’est la grève !

Les dernières brèves