Toulouse

Milliards sur orbite

Brève
14/03/2021

Vendredi 12 mars, Macron était à Toulouse pour admirer le simulateur AsterX qui permet de jouer à la guerre des étoiles.

Quand il s'agit de l'armée les gouvernements dépensent "un pognon de dingue", 198 milliards d'euros pour la période 2019-2023, de quoi réjouir les industriels de l'armement.

Avec de telles sommes, combien de lits d’hôpitaux, d’écoles, de crèches pourrait-on construire ?

Toulouse

Pipeaudrome

Brève
14/03/2021

L'opération de vaccination du week-end du 6 mars a permis à plus de 6000 personnes de recevoir une première injection en Haute-Garonne. Mais pour la seconde injection, rien n'est prévu : chacun devra se débrouiller dans son coin pour l'obtenir.

Le gouvernement est plus zélé pour organiser une campagne de dénigrement des soignants qu'une campagne de vaccination efficace. Car pour cela il faudrait s’en prendre trusts pharmaceutiques, en leur imposant sous peine de réquisition, la coopération et la planification nécessaires pour produire les doses rapidement.

Toulouse

AIRBUS : Travailleurs et actionnaires ne sont pas dans le même bateau !

Brève
04/03/2021

Les résultats financiers de 2020 ont été publiés par le groupe Airbus, le 18 février : 1,1 milliards de pertes, mais 4,3 milliards de trésorerie, et… 1 milliard d’euros provisionnés pour réaliser le plan de suppressions d’emplois qui concerne 15 000 salariés dont 5 000 en France.

Le PDG, Guillaume Faury déclare : « Les résultats de 2020 démontrent la résilience d’Airbus dans la crise la plus difficile qui frappe l’industrie aérospatiale » !

En réalité, en matière de « résilience », avant tout ce sont les travailleurs qui trinquent, comme les milliers d’intérimaires et de travailleurs sous-traitants qui ont vu leur contrat arrêté.

A Toulouse, officiellement, il n’y aurait pas de licenciement « sec ». Mais combien de départs ont été imposés par les pressions des hiérarchies ou simplement par le dégoût de travailler dans une usine où les conditions de travail et les salaires se dégradent de plus en plus ? Et puis, avec l’intensification du travail, combien d’embauches en moins pour les jeunes ? Sans compter que pour tous ceux qui restent, les salaires sont bloqués au moins jusqu’en juin 2021 et les conditions de travail se dégradent dangereusement.

Face aux comptes en trompe l’œil et aux discours mensongers, et pour ne pas faire les frais de la crise, les travailleurs doivent imposer la répartition du travail entre tous, sans perte de salaire.

Toulouse

8 mars : manifestation pour les droits des femmes

Brève
04/03/2021

À l’occasion de ce 8 mars 2021, une trentaine d’organisations appellent les « premières de corvées » à se rassembler et à manifester pour crier leur colère contre les inégalités, contre toutes les violences faites aux femmes et pour dire leur solidarité avec celles qui, partout dans le monde, luttent pour défendre leurs droits et faire aboutir leurs revendications.

Lutte ouvrière se joint aux manifestations organisées ce jour-là.

À Toulouse, la manifestation partira le lundi 8 mars à 14 h haut des allées Jean Jaurès

Montauban

« Et pourquoi pas avec de l’argent public ? »

Brève
21/02/2021

La maire de Montauban, B. Barèges, est une élue de droite connue pour ses propos contre les migrants ou l’aide médicale aux sans papiers. Toute en finesse, elle avait déclaré lors du débat sur le mariage des couples du même sexe : « Et pourquoi pas avec des animaux ? ».

Elle vient d’être condamnée à 15 000€ d’amende et 12 mois de prison avec sursis, pour avoir mis en place en 2012 un système d’emplois fictifs, pour faire sa propagande électorale. Comme bien des politiciens, cette avocate de profession s’est considérée au dessus des lois… et pourquoi pas avec de l’argent public !

Ménard, le maire d’extrême droite de Béziers, comme le maire Rassemblement National de Moissac, la soutiennent. Mais vu qu’elle a écopé de 5 ans d’inéligibilité, l’ambition que certains lui prêtaient de représenter la droite extrême aux prochaines élections régionales a du plomb dans l’aile…

Et pourquoi pas un recyclage fictif sur Cnews avec Zemmour ?