Aubagne

Alinéa : soi-disant faillite, licenciements bien réels

Brève
18/09/2020

La famille Mulliez, richissime propriétaire du groupe Auchan, se débarrasse de 90 salariés au siège social d’Alinéa à Aubagne.

Au total Alinéa annonce près de 1000 licenciements à l’échelle du groupe. C’est déjà scandaleux en soi, mais dans ce cas précis la procédure est particulièrement choquante : les Mulliez ont déposé le bilan de la société en mai dernier, puis l’ont reprise sous un nouveau nom, effaçant au passage les dettes anciennes et permettant surtout la vague de licenciements, avec l’aval du tribunal de commerce.

Le dirigeant de la nouvelle société se félicite publiquement de l’opération, et annonce déjà des signes positifs – comprendre des profits prochains.

C’est ce qu’on appelait jusque-là une faillite frauduleuse. Mais les capitalistes savent forger les lois toujours plus en leur faveur, avec l’appui des gouvernements successifs.

Marignane : Airbus Helicopters

Travailler dur et dire merci : non

Brève
08/07/2020

Dés la mi-mai le PDG d'Airbus, Guillaume Faury, puis le PDG d'Airbus Helicopters, Bruno Even, d'annoncer la couleur : « Ça va mal, vous allez devoir travailler dur ». « Oui mais là, ça va vraiment mal ». Le ton était donné !

Les prévisions pour les fabrications des hélicoptères civils sont peu affectées, de même que le travail d''entretien nécessaire des appareils. Quant aux commandes des hélicoptères de combat vendus à l'armée mais aussi aux différents pays en guerre, elles se maintiennent, compte tenu des multiples foyers de conflits dans ce monde.

Contrairement aux sites de fabrication d'avion,  l'usine n'est pas touchée par les réductions drastiques de travailleurs, mais il faudra, selon  la direction qui en profite, accepter des sacrifices : ce sera un certain nombre de samedis travaillés, les nuits, la récupération des jours de fermeture pour confinement, le gel des salaire, la non embauche des apprentis, les suppressions de lignes de bus, etc et surtout se taire! En clair, ne vous croyez pas privilégiés.

Le pire c'est que dans la foulée un grand nombre d'intérimaires et de CDD ne sont pas repris. Une partie des sous-traitants est touchée et en partie dégagée du site de Marignane. La direction demande des efforts considérables aux travailleurs en fixe ; même si cela semble être accepté, il n'en reste pas moins qu'une minorité se sent solidaire des travailleurs du groupe avion ainsi que des intérimaires et sous-traitants jetés à la rue.

AIRBUS

Comment gagner des millions ?

Brève
07/07/2020

Combien de barils de pétrole en stock ?

Airbus qui s'apprête à jeter à la rue quelques milliers de travailleurs n'est pas à court d'idée pour gagner de l'argent : il a dernièrement créé une immense bibliothèque d’images satellites, avec l’aide d’Orbital Insight, l’un de ses partenaires basés aux USA.

Airbus se met sur le marché du renseignement. Contrôler les stocks de pétrole en mesurant le niveau des toits flottants des réservoirs ; connaitre le nombre de voiture sur le parking d'une usine et le nombre de camions sur les quais de chargements vous donne le niveau de la production : les voitures du parking, c'est le nombre de travailleurs dans l'usine, les camions c'est la taille des livraisons ; connaitre l'état des futures récoltes permet de spéculer...Et mille autres possibilité.

Là, il y a de l'argent ... à gagner!

Marseille 3°

Quand les ordures débordent.

Brève
30/06/2020

Les ordures envahissent la route...

Dans la cité de Fonscolombes la mairie a pratiqué une nouvelle sorte de ramassage sélectif des poubelles.

Les ordures se répandent sur le sol obstruant l'entrée du côté de la traverse du Moulin de la Villette. Là, tout le monde peut y retrouver son bien, les chats, les rats aussi gros que les chats.

Tout le monde , non !

Tous sauf les habitants qui payent des charges et qui n'ont rien en retour... Si ce n'est cette proximité avec les ordures et les nuisances que cela entraine. La mairie a peut-être changé ce dimanche, mais les pratiques actuelles vont-elles aussi changer ?

À voir ! Et en tous cas, il y a urgence.

RTM Marseille

Et pour quelques bus de retard.

Brève
01/06/2020

Des bus sans chauffeur et des chauffeurs en attente !

Il est de plus en plus courant qu'il y ait trop de passagers pour que la distanciation puisse être respectée dans les transports en commun. Et même si le nombre de bus augmente, il ne suffit pas pour le nombre de passagers sur de nombreuses lignes.

La direction de la RTM dit qu'elle a fait le maximum en fonction des chauffeurs disponibles. Sauf qu'elle est loin d'avoir rappelé tous les chauffeurs en CDD.

Aurait-elle perdu leurs coordonnées ?

Évidemment, si tous les chauffeurs en CDD avait été titularisés au bout d'une année au lieu d'attendre le bon vouloir de la direction de la RTM... Ils seraient déjà au volant de leur bus.