Marseille

8 mai 1945, quelle libération ?

Brève
09/05/2021

Plaque de la Légion Étrangère rappelant la répression contre la population dans les gorges du Chabet el Akra

Martine Vassal, membre des Républicains (LR), présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône ainsi que présidente de la métropole d'Aix-Marseille-Provence s'est plainte de l'absence du Maire de Marseille à la cérémonie de la commémoration du 8 mai 1945.

La présidente de la Métropole fait silence sur la terrible répression qui a suivi la manifestation du 8 mai 1945 à Sétif, Guelma et Kherrata contre ceux qui étaient appelés les "indigènes".

Les massacres organisés par l'armée française, les troupes de la gendarmerie, la Légion Étrangère, les tirailleurs d'Afrique noire qui se livrèrent à de terribles lynchages aidés et encouragés en cela par les milices de petits blancs.

Cela sous un gouvernement où ministres communistes et socialistes voisinaient aimablement avec De Gaulle, la droite...

Les dernières brèves