Gémenos (13)

Fralib : Montebourg ou l’imagination au pouvoir !

Brève
24/05/2012

Voici ce qu' Arnaud Montebourg, ministre du « Redressement productif », préconise au sujet de la fermeture de l'usine Fralib ( conditionnement de sachets de thé) à Gémenos : Unilever, dont dépend l'existence des 182 salariés de Fralib, doit mettre « de l'eau dans son vin », et le ministre ajoute qu'il faut trouver « une solution imaginative qui permette, sans préjudice pour Unilever, de préserver un outil industriel ».

En la matière, le grand patronat n'a guère d'imagination : il empoche toutes les aides de l'État, puis licencie pour augmenter ses profits et accroître la charge de travail sur les autres salariés. Alors, les intérêts des travailleurs ne passeront justement que par le « préjudice » des requins du grand capital : interdire les licenciements et prendre sur leurs profits.

C'est bien la seule solution imaginative que le trust Unilever mérite.

Les dernières brèves