Aubagne

Hôpital : de plus en plus utile et menacé

Brève
24/05/2012

L'activité de l'hôpital public d'Aubagne a augmenté de 4,5% en 2011, et ses services sont indispensables à la population du secteur : maternité, réanimation, pédiatrie, gériatrie, etc.

Mais le même hôpital est sous la dépendance des banques, qui refusent de lui prêter les sommes nécessaires à son fonctionnement. Ainsi, les ascenseurs vieux de 40 ans ne pourront être remis aux normes, certains équipements médicaux de base (oxygène au lit des patients) ne pourront être remplacés. Les fournisseurs sont payés de plus en plus en retard (huit mois actuellement), et même la paye des personnels serait menacée.

Les services publics les plus essentiels tels que la santé n'ont pas à être sous le contrôle des banques, les mêmes qui pompent les revenus de l'État depuis des années. L'argent de la collectivité doit les financer, en prenant ce qui est nécessaire sur l'argent des capitalistes !

Les dernières brèves