Corse

Ils se battent pour leurs emplois

Brève
06/01/2012

Ils campent sous leur tentes dans les aéroports de Bastia et d'Ajaccio depuis le mois de septembre. Ils se nomment eux-même "les 45 indignés". En effet, indignés, ils le sont car Air-France, leur employeur, refuse d'appliquer la décision de justice demandant leur embauche définitive.

Le médiateur nommé par le tribunal des Prud'hommes, début décembre, avait dit parvenir à un accord, mais c'était sans compter sur la duplicité de la direction d'Air-France, qui, à la dernière seconde, au moment où ses représentants allait signer, leur demanda de rentrer toutes affaires cessantes sur Paris.

Là , même le commandant de bord, indigné par ce comportement, refusa d'embarquer ces drôles de négociateurs dans son avion à destination de Paris.

Les 45 salariés continuent à se battre courageusement pour leur embauche définitive, en bénéficiant du soutien de très nombreux travailleurs.

Les dernières brèves