Marseille

La grande misère des services publics à Marseille

Brève
22/11/2011

La préfecture des Bouches-du-Rhône s'est vantée d'être mieux classée dans le rapport parlementaire annuel sur les délais : elle passe de la 100e place sur 101 département à la 92e. Il y a donc beaucoup de progrès à accomplir...

Les files d'attente pour des papiers d'identité, une carte grise sont interminables, et débouchent fréquemment sur des tensions, voire des bagarres entre les usagers ou avec le personnel.

Tous ces services sont indispensables à la population, voire vitaux. Alors mettre le personnel nécessaire pour que la moindre démarche ne se transforme pas en tracas insurmontable, est-ce trop demander à un État qui nous extorque taxes et impôts supplémentaires sans le moindre état d'âme ?

Les dernières brèves