Marseille

La misère en plein cagnard

Brève
08/08/2012

Depuis le mercredi 1er août, 20 familles Roms, soit 54 personnes ne sont plus hébergées de jour dans le Centre d'Hébergement d'Urgence de la Madrague-Ville à Marseille. De 9h à 17h, elles sont à la rue. Depuis un an elles y étaient accueillies provisoirement.

Ainsi, ces familles, avec des enfants de tous âges ont rejoint, dans la poussière des trottoirs autour du centre, les SDF qui attendent les 17h fatidiques. Ces campements de misère, il y en a en plusieurs endroits le long du Chemin de la Madrague-Ville et dans d'autres quartiers de Marseille.

Quant aux institutions, locales ou non, elles se renvoient la balle pour surtout ne rien débourser et laissent ces hommes, ces femmes et ces enfants vivre ainsi dans des conditions indignes.

Les dernières brèves