Marseille

La sécurité, les patrons s’en moquent !

Brève
24/04/2013

Le prestigieux chantier des "Terrasses du port" doit avancer. Mais à quel prix ?

Un ouvrier sous-traitant de 54 ans qui travaillait pour Vinci a vu l'échafaudage sur lequel il se tenait se replier sur lui. Il a chuté de près de dix mètres, et s'est cogné dans une trémie. Hospitalisé avec plusieurs fractures, il était dans le coma.

Les seuls responsables de ce terrible accident sont son patron et le donneur d'ordres qui se moquent, eux, de la vie et de la santé des ouvriers qui travaillent pour eux.

Après cet accident, l'entreprise s'est occupée enfin de la sécurité : tous les ouvriers ont été mobilisés pour vérifier tous les échafaudages. Un peu tard, quand on a vu la chute de notre collègue.

Toujours sur ce chantier, un ouvrier intérimaire a été électrocuté pendant le coulage du béton. Si sa vie n'a pas été en danger, il n'en reste pas moins qu'il a été lourdement choqué.

Encore sur ce chantier, un ouvrier a reçu un étais très lourd sur la tête. Le casque l'a protégé, mais il a été sonné !

Tous ces accidents ne sont pas dus à la fatalité. Non !

Pour livrer le chantier dans les temps, il faut aller vite, travailler dans les pires conditions. Et tout cela se fait sous les ordres des patrons, au détriment des mesures de sécurité les plus élémentaires.

Les dernières brèves