Marseille

La vie intenable aux petits revenus du Centre-Ville.

Brève
09/11/2011

Les Marseillais reçoivent ces jours-ci leur avis de taxe d'habitation.

Pour de nombreux habitants des quartiers populaires, en particulier ceux du Centre-ville, Belsunce-Canebière et ceux du quartier qui englobe Euroméditerranée, les augmentations sont cruelles.

De non imposables les années précédentes, certains se retrouvent avec des centaines d'euros à payer, sous l'insidieux prétexte que la valeur de leur logement se serait élevée avec le cours du marché immobilier.

De plus, avec un abattement fiscal qui a été réduit la facture peut prendre 90€ de plus.

À cause de ses grands travaux, Marseille est une des villes les plus endettées de France. Selon les syndicats des impôts de Marseille, le total des augmentations des impôts serait en moyenne de 13%.

Que l'État et la Mairie au lieu de rendre la vie intenable à des familles ouvrières et à terme les chasser du Centre-Ville prennent donc l'argent là où il est : dans la poche de ces spéculateurs immobiliers et promoteurs qui profitent largement des opérations "EUROMÉDITERRANÉE" et autres « aménagement urbain ».

Les dernières brèves