Marseille

Les "Tatas" en colère

Brève
23/10/2012

Avec le slogan "les Tatas en colère, les enfants en danger" les cantinières, ATSEM et agents d'entretien de la ville de Marseille, comme il y a une dizaine de jours, se sont rappelés au bon souvenir du maire.

Ils se sont retrouvés ce lundi 22 octobre, pour rappeler qu'il n'y a qu'une cantinière pour 60 enfants en primaire et une pour 30 enfants en maternelle.

Ces agents doivent assurer le ménage des classes et des dépendances, l'hygiène et la propreté des enfants, l' animation et la surveillance de la sieste et de la cour. Il faut aussi nettoyer les tables, distribuer le repas, vérifier que chacun des 30 enfants de trois à quatre ans, et des 60 un peu plus âgés, se nourrisse correctement.

En combien faut-il donc se couper ?

Les Tatas de Marseille ont bien raison de réclamer plus de personnel.

Les dernières brèves