Nice

" Ma Tante" est de retour

Brève
08/12/2011

Avec la crise, de plus en plus de personnes s'adressent au Crédit Municipal, nouveau nom du Mont de Piété, qui était la banque des pauvres au 19ème siècle et au début du 20ème.

Dans les Alpes Maritimes, elles sont près de 200 par jour à mettre en gage des objets qui sont souvent des bijoux ou une montre, mais parfois simplement des vêtements ou de bibelots valant à peine quelques euros, de quoi se payer un repas.

Avec la crise, non seulement la population s'appauvrit, mais en plus les banques « classiques » plus voraces que jamais, restreignent l'accès au crédit selon le vieil adage qu'on ne prête qu'aux riches.

Puisqu'on revient aux temps de Germinal, espérons que les luttes ouvrières seront bientôt de retour.

Les dernières brèves