Marseille

Mais qui ment à qui ?

Brève
13/11/2013

J.M. Ayrault en visite à Marseille déclarait au journal "La Provence" : "Une grande entreprise comme Eurocopter, me dit-on, a des emplois à proposer, mais a du mal à trouver de la main-d'oeuvre, parce qu'il n'existe pas suffisamment de formations adaptées."

C'est faux ! Dans cette usine, prés d'un millier d'intérimaires sont employés en permanence. Certains enchaînent leur troisième, voire leur quatrième mission de 18 mois, séparées par une mise au chômage de 6 mois pour respecter la loi. Ils travaillent dans tous les secteurs et sont indispensable à la production.

Formés, ces intérimaires le sont, mais de vrais embauches, il n'y en a pas.

Et quand le premier ministre rajoute que le préfet lui a dit :"il y a des emplois mais on ne trouve pas de main-d'oeuvre...", on se demande qui, du préfet, de J.M. Ayrault ou du responsable d'Eurocopter est le plus décevant ?

Mais les trois...

Les dernières brèves