Estaque-Riaux

Patron voyou mais en plus maître-chanteur

Brève
29/07/2013

Metaleurop doit dépolluer le site qu'il occupait à l'Estaque. Ce fut la société Recyclex qui avait pris la suite de Metaleurop qui devait se charger de nettoyer et stoker les 250 000 m3 de terre contenant des dépôts importants d'arsenic, de plomb, de mercure, de cadmium et de zinc dégoulinant lentement sur le port de l'Estaque et les plages avoisinantes.

Les 299 salariés de Metaleurop avaient aussi assigné leur employeur pour préjudice d'anxiété lié à l'exposition à l'amiante. Et leur patron, qui a pris la suite avec Recyclex, déclare que s'il est condamné pour l'amiante il ne pourra pas réhabiliter le site fortement pollué.

Entre l'arsenic et l'amiante, le chantage bat son plein.

Les dernières brèves