Marseille

Quand la croisière s’enlise, ce sont les marins qui trinquent

Brève
27/09/2012

Les marins de deux navires de croisière sont en attente dans le Port de Marseille. Ces navires ont fait l'objet d'une saisie conservatoire car l'armateur, le CIC, n'avait pas réglé diverses factures ni les salaires des marins.

Si les croisièristes ont tous été rapatriés par avion en Belgique il n'en a pas été de même pour les 426 marins de plusieurs nationalités différentes qui attendent bloqués sur leur navire et qui viennent à peine de toucher leur salaire de juillet. Le reste suivra... peut-être !

Encore heureux, qu'ils puissent rester en contact avec leurs familles, venir en ville et d'être accueillis dans un foyer grâce à "l'Association Marseillaise d'Aide aux Marins". Quant à tous ceux qui ont profité de leur travail, armateurs, Tour-operators et entreprises portuaires, ils les laissent croupir sur un bout de quai. Et pourtant, ce serait bien à eux de payer.

Les dernières brèves