Arles

Transports Envia d’Arles : envie… d’être en colère...

Brève
30/04/2013

Les chauffeurs de bus de l'entreprise Envia, qui dessert la ville d'Arles et ses alentours, se sont mis en grève le lundi 29 avril. Et ils ont de bonnes raisons pour cela : la charge de travail n'a cessé d'augmenter : des tournées doivent être effectuées en 30 minutes alors qu'il est impossible de les boucler en moins de 40 minutes.

La Direction voudrait aussi imposer que les conducteurs, qui vendent déjà les billets, se transforment également en contrôleurs. Ils ont déjà beaucoup de stress à gérer avec, entre autres, des soucis de sécurité sur la route mais aussi le harcèlement venant d'en haut.

Et tout ce travail avec des salaires au ras du bitume !

Les conducteurs réclament 3,5% d'augmentation. La Direction ne propose que 2%, à peine une trentaine d'Euros. Voilà ce que ces messieurs, qui dirigent une filiale de Véolia, multimilliardaire, appellent « tout à fait correct ».

D'où le coup de colère des chauffeurs. Ils ont trente fois raison.

Les dernières brèves