Fos-sur-Mer

Comment s'enrichir au dépens des travailleurs et de l'État.

Brève
10/09/2019

Le cours de l’action Arcelor Mittal a pris en une semaine près de 10%. Et pourtant cela n’a pas empêché l’usine de Fos-sur-Mer d’annoncer à près de 1400 travailleurs une procédure de chômage partiel…

Mieux, la direction a demandé aux salariés de faire eux-mêmes cette demande sur leur site « demande de congé ».

Et pendant que leurs camarades seront en chômage partiel, d’autres continueront à faire des heures supplémentaires pour garantir le niveau de la production des 160 qualités d’acier élaborées sur ce site.

La CGT s’est mobilisée pour dénoncer ce scandale et cette enveloppe de 900.000€ que l’État et l’assurance chômage vont reverser au groupe Arcelor Mittal. Car c’est bien l’assurance chômage qui aura à payer ces heures de chômage imposées à un groupe qui a enregistré un résultat de 3,2 milliards rien qu’au 2° trimestre 2019.

Les dernières brèves