Incendie autour des voies, fatalité ou laisser aller ?

Brève
13/07/2019

Mercredi 10 juillet, vers 17 h 30, le passage d’un train en gare de Vitrolles a provoqué un incendie et le trafic des trains a donc été interrompu. Les nombreux travailleurs d'Eurocopter qui prennent le train à cette gare ont donc été bloqués.

Si cet incendie était exceptionnel tout le monde comprendrait et accepterait le retard, mais c'est loin d'être le cas.

Par souci d’économie, la SNCF n’entretient pratiquement plus les abords des voies et nous pouvons le constater chaque jour : plus aucun arbre n’est taillé, plus aucune herbe sèche n’est arrachée.

Mais jeudi matin et vendredi matin, en Gare de "Pas-des-Lanciers" des équipes débroussaillaient pour prévenir un éventuel incident, c'était vraiment exceptionnel mais un peu tard.

N'est-ce pas toute l’année qu’il faudrait entretenir les voies, débroussailler leurs abords si l'on veut un trafic régulier et stable dans une région ou les incendies sont pléthoriques ?

Demander cela à la SNCF c'est vouloir traire un bouc pour avoir du lait.