Lafarge-Holcim Les Contes, Nice.

L'œil rivé sur le plus grand des profits

Brève
07/03/2021

Déchargement du ciment du navire à Bastia

Le groupe Lafarge-Holcim prévoit tout simplement de fermer en 2022 une de ses cimenteries, celles située à Contes, dans la vallée du Paillon, prés de Nice.

Ce sont 65 travailleurs qui seront touchés et plusieurs dizaines voire quelques centaines d'emplois supprimés avec les entreprises qui assurent la maintenance et les transports. " Ces emplois ne sont pas menacés, ils devraient même se développer" assure, droit dans ses bottes, le cimentier ; et pourtant il ne restera que... six salariés qui géreront un dépôt logistique.

"D’après la direction, les investissements pour mettre aux normes et décarboner le site de Contes ne seraient pas possible car l’usine serait trop vieille et trop petite." Si, soucieuse de l'empreinte carbone, cette direction n'hésitera pas à utiliser une noria de camion et de bateaux pour relier Nice, le Var et la Corse aux différentes cimenteries dont certaines sont à plus de 500Km de Nice !

Même si son chiffre d’affaires a baissé en 2020, le groupe n’est pas sur la paille. En 2019, grâce, déjà, à des suppressions d’emplois et une augmentation de la productivité, il a engrangé un profit de 2,2 milliards de francs suisses.

Que cela soit le groupe Bruxelles-Lambert, une holding tentaculaire dirigée par le milliardaire Gérald Frère ou le milliardaire Thomas Schmidheiny ou les nombreux capitalistes qui ont des parts dans le capital de Lafarge, ces familles bourgeoises ont accumulé depuis des décennies, des fortunes colossales sur l’exploitation des travailleurs. Alors cet argent doit servir à maintenir les emplois.

Oui, mais pour cela il faudra leur retirer leur pouvoir !

Les dernières brèves