Arles

Marche ou crève...

Brève
08/10/2018

Ils cueillent ou emballent des fruits pendant 50 h par semaine, parfois plus, pour des exploitants agricoles de Provence.

La plupart sont payés 7€ de l'heure et ils pouvaient ou plutôt devaient travailler tous les jours même le dimanche soit plus de 280h par mois.

Protection contre les dangereux produits répandus dans l'agriculture, pas question.

De l'eau quand il fait chaud, pas question.

Pressions financières et sexuelles sur les femmes, la règle.

Logement et repas assuré par l'employeur : pas question.

Jeudi 4 octobre cinq d'entre eux dépendants d’une société d’intérim espagnole, "Laboral Terra" attaquaient leurs patrons en prud'hommes. Ils étaient soutenus par d'autres travailleurs et les Unions locales CGT.