Marseille

Noir c’est noir !

Brève
25/10/2019

Passer de la lumière au noir complet.

Le manque d’éclairage public dans les quartiers de Marseille en particulier les plus pauvres comme le 2° et 3° arrondissement est flagrant.

À tel point que France-Inter et France bleue en ont fait un sujet de reportage. Les lampadaires sont rarement allumés.

Sortir son chien devient un sport de combat avec lampe frontale et chaussures de chantier pour naviguer entre les trous de la chaussée, les voitures collées les unes aux autres et les rats qui défendent leur territoire...

La circulation automobile, la nuit, est d’autant plus difficile que l’on passed’une zone éclairée au noir complet. Les portions urbaines d’autoroute qui longent le port sont aussi dans le noir car les lampadaires sont éteints. Cela est d’autant plus dangereux qu’il est difficile de voir une voiture en panne ou un piéton -et cela arrive- qui emprunte ces tronçons.

Si ce secteur de la ville est rarement éclairé, il n’en est pas de même pour les quartiers du Prado, de la rue Paradis ou de la corniche.

Serait-ce une question de classe sociale ?

Les dernières brèves