Nice

Pour ces gens-là, il y a réfugié et réfugié

Brève
27/03/2022

Sur la vitrine d'une agence d'intérim de Nice : "Ukrainiens, bienvenue. Nous parlons anglais et russe. Si vous avez un permis de travail, nous pouvons vous aider à trouver un emploi."

Depuis le début de la guerre, des milliers d’Ukrainiens sont arrivés dans les Alpes-Maritimes, certains retrouvant des amis ou de la famille, les autres totalement démunis.

Tous les services de l’administration se mobilisent pour faire face à l’affluence à la préfecture, à la Sécurité sociale, au rectorat, etc. La mairie de Nice, de son côté, a créé une structure d’accueil complète avec chambres, douches et restauration.

Ce bel élan de générosité ne fait pas oublier la politique impitoyable de lutte contre les réfugiés issus d’autres pays menée par tout ce beau monde depuis 2015.

Les mêmes qui, comme Estrosi ou Ciotti qualifiaient ceux qui viennent en aide aux migrants d’agents des passeurs, ou comme la préfecture qui chasse les autres migrants à la frontière italienne, peuvent bien changer en discours et en actes lorsqu’il s’agit pour l’État français, et ses relais, de soutenir un camp dans cette guerre.

Les dernières brèves